Le blog de One Voice

Avec le blog de One Voice, suivez l’actualité de la cause animale. Découvrez nos enquêtes et nos campagnes pour la défense des droits des animaux.

  

Arrêté loup : un simulacre de démocratie ?

le mardi 12 décembre 2017 - 20

Le projet d’arrêté fixant le nombre de loups dont l’abattage est autorisé pour la saison 2017-2018 a été soumis à « participation du public ». Malgré une opposition explicite d’une grande majorité des Français, l’arrêté est entré en vigueur. One Voice s’indigne et dénonce ce simulacre de démocratie.

98% des 6.407 commentaires reçus en un mois s’opposent à l’arrêté

Certains le font en termes lapidaires, tels que " Non à l'abattage " ou « Stop au massacre ». La plupart des contributeurs expriment en revanche des idées plus complexes, imprégnées de déception. Ainsi, la pression des lobbies agricoles sur le gouvernement est souvent évoquée, de même que le statut du loup, la concurrence de la Nouvelle-Zélande, le surpâturage ou l’inutilité des tirs.
D’autres s’étonnent que tous les arrêtés de ce type soient adoptés systématiquement, sans égard pour l’opinion publique, comme si la décision était déjà prise. Ils parlent d’un simulacre de démocratie.

Le positionnement du Ministre de l’Ecologie dénoncé

Presque tous se désolent que Nicolas Hulot ait pu signer d’aussi cruels arrêtés ! A noter que les défenseurs des loups sont seuls à proposer des solutions constructives et à s’ouvrir au dialogue avec les bergers, dont quelques uns partagent leur opinion. Le plus souvent, dans le camp d’en face, on se contente de réclamer un monde où « la place des loups serait dans un cirque » comme l’a dit récemment un énarque inspiré.

Alors ? Simulacre de démocratie ?

Une nouvelle fois, le respect qu’une majorité de Français vouent au loup, à son intelligence et à sa beauté, se voit froidement foulé aux pieds en haut lieu.  
En livrant cet animal à la vindicte des éleveurs, en abandonnant aux chasseurs un prédateur précieux pour l’équilibre écologique, le gouvernement s’épargne la peine de réinventer un secteur en crise pour bien d'autres raisons que 300 loups. Le loup est une espèce protégée. Il est pourtant devenu un véritable bouc émissaire. Les abattages ne solutionneront aucun problème, ils ne sont qu’une mesure politique pour apaiser la colère d’une minorité.

One Voice dénonce ce simulacre de démocratie et réclame un référendum national sur la question du loup.


Commentaires

Commentaire de folette

quand je pense que ces eleveurs font semblant de pleurer
devant les cameras lorsqu'une de leur brebie est egorgée par un loup mais , au final où vont les brebies en fin de saison estivale ?? pour la plupart à l'abattoir , egorgées par des humains !!! ce sont des hypocrites qui n'aiment ni leurs moutons ni les loups et qui sont pour la plupart des chasseurs...là où je vis un proprietaire laisse en montagne 10 000 moutons , sans aucune surveillance , beaucoup sautent des falaises ou se font tuer par des chiens mais ça , personne n'en parle.les loups valent 1000 fois ces humains tueurs...et la France est dans une totale illegalité avec ces abattages interdits par la Communauté europeene, et nous payons des amendes faramineuses et mr Hulot trouve cela normal ?? gouvernement de demagogues ....

Commentaire de myriam

le témoignagne de Gargouille07 est révélateur ...laissez les loups tranquilles

Commentaire de marie-josé

que nous ont fait les animaux, qu'on leur veuille autant de mal, ils ne font pas la moitié des horreurs que l'homme dans son immense bêtise et cruauté leur fait subir, Monsieur Hulot comme d'autres dans ce gouvernement ont la mémoire courte honte à eux !

Commentaire de brigitte

c'est des assassins et des démons. ils aiment tuer tous les animaux de la terre

Commentaire de Claire Dupyu

JE SUIS OPPOSEE AU MASSACRE DES LOUPS, M. HULOT.

Commentaire de Gargouille07

En randonnée dans le parc naturel des Pyrénées on a eu la surprise de voir non pas des loups mais des chiens errants normalement interdits dans ces paysages protégés sauf tenus en laisse ! Or là ils n’avaient ni colliers ni maître ! Comment être sûr que c’est le loup qui egorge les bêtes et non pas le chien errant ? J’ai entendu dire que si on attribue la mort d’une bête au loup le paysan touche une subvention alors qu’au cas où ce serait le chien errant il faut retrouver le propriétaire et c’est lui qui paiera via son assurance les dégâts !!!!

Commentaire de cricri simonis

Je suis d accord avec tous les commentaires que je viens de lire..que faire ?on ne nous demande pas notre avis..

Commentaire de Véro

je suis effarée qu'en France nous soyons incapables d'être un minimum intelligents. On parle des races en voie de disparition mais on est toujours prêts à persécuter une autre race. HYPOCRISIE!!!
Les gens autorisés qui sont dans les bureaux sont à côté de la plaque et font semblant de s'indigner, de s'inquiéter, en fait ils s'en "foutent" ; ils prendront un air affecté dans cinquante ans quand le loup aura disparu en FRANCE. Il ne sert à rien de vouloir être responsable lors que l'on en est incapable, moins de cinéma et plus de cœur. Les enfants de nos enfants ne pourront pas vous demander des comptes, vous serez morts aussi, mais n'empêche que c'est ici et maintenant que vous en portez la culpabilité.

Commentaire de Akina

Nous ne sommes plus en démocratie, c'est une minorité qui décide, et que fait Nicolas Hulot ??? il signe pour autoriser l'abattage des loups, honte à lui

Commentaire de Paola

J'ai de la famille en Italie dans la région des Abruzzes. Il y a dans cette région beaucoup de loups..... et de bergers avec leurs animaux en pâture.
Certains membres de ma famille en Italie ne comprennent pas la polémique faite autour du loup en France et les "problèmes" que rencontrent nos bergers. Car c'est bien pour cela que l'on tue des loups "parce qu'ils attaquent les moutons".
En Italie, il n'y a quasiment pas d'accident avec les loups. Tout simplement parce que les bergers protègent leur troupeau : avec des fils électriques qui entourent le troupeau et ils mettent des chiens avec les moutons. Et cela fonctionne très bien.......
Mais c'est sûr, armer son fusil et tirer sur un animal qui vient perturber son commerce (car c'est uniquement de cela qu'il s'agit), c'est tellement moins contraignant et tellement plus facile....

Commentaire de Mamiechat

C est toujours pareil des promesses et quand ils sont au gouvernement ils sont tous aussi pourris nicolas hulot comme les autres

Commentaire de dolfino368

il faut laisser vivre les animaux et les laisser se réguler entre eux. L'humain n'a rien à faire dans cette affaire.

Commentaire de celuc

il est toujours d actualité de faire plaisir
aux chasseurs et de détruire
la nature... Que fait Nicolas
hulot?
les loups ont aussi le droit
de vivre.dans d autres pays
ils cohabitent avec les
moutons et bergers sauf que
les troupeaux sont moins
grands...donc plus faciles
à surveiller...

Commentaire de krajn

Détruire la nature voila la seule chose que l'humain peut faire.Les bergers, qu'ils gardent mieux leurs troupeaux.A certains endroits le loup a redonné la vie à la nature. Les bergers sont aussi heureux d'avoir l'argent de l'état (contribuable français) c'est du net.

Commentaire de loulou

J'ai longtemps appelé ma belle, mon petit loup !!!Aujourd'hui je suis triste.

Commentaire de djindji

C'est vrai que le problème n'est pas facile, mais comme toujours on ne tient compte que d'une position. La crise que traverse les éleveurs n'est pas due uniquement aux loups. Arrêtons les importations massives d'animaux de Nouvelle Zélande et d'Australie, arrêtons ces élevages de 1000 bêtes et plus, laissés seuls, absolument ingérables dans des conditions correctes et de protection efficace. Comme le dit fort justement la SFEPM il faut réapprendre au loup à avoir peur de l'homme. Il faut aussi et surtout ne donner les dédommagements que lorsque tout aura été fait pour se protéger des attaques. Réhabilitons le métier de berger, on m'avait appris dans ma jeunesse qu'il n'y avait pas de sot métier, alors il y a des chômeurs, pourquoi ne pas leur proposer des contrats d'estives de 6 ou 8 mois avec leurs indemnités de chômage ? Je crains qu'il n'y ait aussi la pression de certains lobbies voyant dans le loup, ce grand prédateur, un concurrent pas très à leurs goûts.

Commentaire de Maryse

LES LOUPS NE SONT PAS LA CAUSE DE LA CRISE ECONOMIQUE ALORS ARRETEZ DE LES CONSIDERER COMME DES BOUCS EMISSAIRES !!!
C EST TOUT SIMPLEMENT UNE EXTERMINATION AUTORISEE !!!
HONTE SUR VOUS LES ELUS QUI NE RESPIRENT QUE PAR L ARGENT ET POUR L ARGENT !!!

Commentaire de myriam

Entièrement d'accord, demandons un référendum national.

Commentaire de Lammart

Pour avoir parcouru tous les massifs alpins et bivouaqué tous les étés pendant 25 ans nous ne l'avons jamais vu ni même entendu, nous avons vu quelques déjections
Par contre nous avons rencontré des troupeaux avec leurs chiens, ils vous repèrent de très loin et vous avertissent qu'ils gardent, impressionnant !!!!!
Mais aussi des troupeaux errants sans surveillance et même des animaux blessés ; notamment je me souviens d'une vache très maigre et blessée à une patte et ne pouvant plus se nourrir ni bouger
Nous sommes redescendus dans la vallée pour le signaler mais sans grand espoir de voir bouger quelqu'un

De grâce laissez ces bêtes vivre dans leur milieu et vous qui montez vos bêtes dans les alpages protégez les
Sinon laissez les dans les vallées

Commentaire de Ebène

Honte à vous Mr.NICOLAS HULOT. C'est encore une minorité qui décide contre une majorité qui sont contre l’abattage des loups.D'autres solutions existent et vous les connaissez.Vous n’êtes qu'une marionnette.

Ajouter un commentaire

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Charte de modération des commentaires.

Dans le cadre de notre éthique de non-violence, aucun commentaire incitant à la haine, injurieux, discriminatoire, diffamatoire ne sera publié ; de même ceux à caractère publicitaire et rédigés en langage SMS.

Merci pour votre compréhension

L’équipe de One Voice

Annuler   

One Voice n’accepte aucune subvention pour garder son indépendance. Votre aide est précieuse.

Diag

Réseaux sociaux


Facebook - Twitter - Vimeo


+33 (0)3 88 35 67 30 - info@one-voice.fr
Contact presse : +33 (0)6 43 26 78 80 - presse@one-voice.fr
Association One Voice - 1 A place des Orphelins - 67000 Strasbourg - FRANCE - Mentions légales